LES SYMPTÔMES

Les symptômes classiques apparaissent à l'automne. La meilleure période pour une prospection est le mois d'octobre. Une inspection des arbres au printemps, lors du débourrement permet aussi d'observer des indices de présence de la maladie.

Les symptômes peuvent être classés en symptômes sûrs et symptômes incertains. Pour la première catégorie, des analyses par test ELISA ou par P.C.R. sont inutiles; Les symptômes incertains peuvent par contre être causé par d'autres facteurs biotiques ou abiotiques. Dans ce cas, seul un test moléculaire par P.C.R. peut apporter une quasi certitude.


LES SYMPTOMES SURS

Ils apparaissent essentiellement à l'automne:

- pousses en balai de sorcière
- développement à la base du pétiole de stipules géantes et au bord denté.

Les stipules géantes peuvent être observées lors de la pousse des premières feuilles au printemps et indiquent alors une infection lors de la saison précédente. Les feuilles plus tardives en sont généralement dépourvues. Elles réapparaissent lors du redémarrage du la végétation en automne.


pousses en balai de sorcière
(Foto W. Jarausch)
pousses en balai de sorcière
(Foto W. Jarausch)
stipules géantes
(Foto U. Harzer)
stipules géantes
(Foto A. Fried)



HAUT DE PAGE






LES SYMPTOMES INCERTAINS

Leur apparition isolée fait peser le soupçon de présence de la maladie. La combinaison de plusieurs d'entre aux entraîne la présomption d'une infection effective. Il s'agit de :

- la présence de très petits fruits
- l'observation de pousses anarchiques ébouriffées
- une floraison d'automne
- pigmentation rouge de rameaux isolés


la présence de très petits fruits (Foto A. Fried) la présence de très petits fruits (Foto W. Jarausch)
l'observation de pousses anarchiques ébouriffées (Foto U. Harzer) l'observation de pousses anarchiques ébouriffées (Foto W. Jarausch)
une floraison d'automne
(Foto U. Harzer)
une floraison d'automne
(Foto W. Jarausch)
pigmentation rouge de rameaux isolés (Foto U. Harzer) pigmentation rouge de rameaux isolés (Foto W. Jarausch)
pousse rouge en hiver
(Foto I. Lampe, A. Beck)
pousse ébouriffée et rouge en fin d'automne (Foto W. Jarausch)



HAUT DE PAGE






LES SYMPTOMES DE PRINTEMPS

Ils sont les suivants:

- démarrage précoce de la végétation
- pointes rouges sur les premières feuilles
- stipules géantes sur la première vague de pousse


apparition des premières feuilles avec une bordure rouge (Fotos I. Lampe, A. Beck)


HAUT DE PAGE






CORRELATION ENTRE LES SYMPTOMES VISUELS ET LES ANLYSES MOLECULAIRES

Dans le cadre de ce projet INTERREG IIIA, afin de pouvoir classifier le degré de certitude de la présence du phytoplasme apporté par les différents symptômes, des échantillons représentatifs ont été soumis à des analyses par P.C.R.
Les résultats des années 2005 et 2006 sont résumés dans le tableau ci-après.
Il apparaît que les balais de sorcière et les stipules géantes sont des symptômes très fortement corrélés à la présence de phytoplasmes ; ils sont donc, même individuellement, des indicateurs sûrs de la maladie.
Les fruits nanifiés, les pousses ébouriffées et la floraison d'automne ne sont pas aussi nettement liés à la détection du phytoplasme : seuls, ils ne sont que des symptômes incertains. Il faut la conjonction de plusieurs d'entre eux pour atteindre un niveau élevé de probabilité de maladie de l'arbre.
La pigmentation rouge précoce des feuilles, sur des branches isolées ou la totalité de l'arbre, est le symptôme le plus aléatoire puisque seul un tiers des échantillons se sont révélés positifs.
Mais le feuillage rouge est le plus souvent associé à d'autres symptômes et montre dans ce cas une corrélation de 77 % avec la mise en évidence de la prolifération. Les arbres rouges doivent être scrutés avec soin, à la recherche de symptômes complémentaires.
Le démarrage précoce de végétation au printemps est le signe d'une infestation probable de l'arbre.




Symptôme* Nombre d'échantillons Echantillons positifs % P.C.R.+
Balai de sorcière 150 146 97,3%
Stipules géantes 87 85 97,7%
Fruits nanifiés 28 25 89,3%
Pousse ébouriffée 43 24 55,8%
Floraison tardive 9 6 66,7%
Coloration des feuilles totale 17 6 35,3%
Coloration des feuilles partielle 9 2 22,2%
Démarrage précoce 15 13 86,7%

* Symptômes isolés ou principaux.




PERIODE DE PROSPECTION

Le meilleur moment pour une inspection visuelle des vergers est la fin de l'automne, bien que de nombreux symptômes soient déjà présents vers la fin de l'été. Dans le cadre du projet INTERREG, deux vergers (Anlage Vorderpfalz 5 et Anlage Südpfalz 4) ont été contrôlés en septembre puis en fin octobre-début novembre. Le graphique ci-après montre la prépondérance des symptômes sûrs (sichere Symptome) lors des notations tardives. Il est donc conseillé de marquer à la récolte les arbres porteurs de fruits nanifiés, de même que les arbres à feuilles rougies ; pour contrôler plus tard l'éventuelle présence de symptômes sûrs.

Diagramm


HAUT DE PAGE

Counter